Règles du jeu

Rami 40

Cartes

104 cartes (2×52) + 2 Jokers. Joueurs: 2-4 personnes
Le Rami 40 se joue avec 2 jeux de cartes.

L'objectif du jeu:

Etaler les cartes sur la table en utilisant des combinaisons régulières. Il faut toujours garder une carte pour pouvoir la jeter avant de quitter la partie. On peut quitter la partie de deux manières différentes: on étale ses cartes progressivement, dans plusieurs tours, et on jette la dernière carte (donc, on finit la partie). Ou bien on peut étaler tout son jeu d'un coup (faire rami) et finir la partie. Dans les deux cas, le joueur peut ajouter des cartes aux cartes déjà étalées par soi-même ou par les autres joueurs sur la table.

La valeur des cartes:

La valeur d'une carte est déterminée par sa valeur nominale. Les valets, dames et rois valent 10 points chacun. Le Joker prend la valeur de la carte qu'il remplace. Resté en mains, il vaut 20 points. L'as vaut toujours 11 points.

Les deux types de combinaisons régulières sont les suivants:

1. une séquence est la suite d'au moins trois cartes consécutives de la même couleur.
Par exemple: (4, 5, 6 de pique) ou (9, 10, valet, dame et roi de cœur)

Il n'y a pas de possibilité de modifier les combinaisons étalées, une fois avoir jeté une carte. L'as peut être utilisé des façons suivantes: dame, roi, as ou as, deux, trois.
 
 

Ainsi, il peut être la carte la plus faible, ou la plus forte dans une séquence. Cependant, il ne peut prendre qu'une place dans la même série. Par conséquent, la série suivante: roi, as, deux, trois serait une combinaison irrégulière.
 
 

    Tierce irrégulière !

Par contre, les séries peuvent contenir deux Jokers.
Par exemple: (Joker, as de cœur, Joker) ou (6 de pique, Joker, Joker, 9 de piqu)

 

2. un brelan est la réunion de trois cartes au moins, de même niveau, mais de couleur différente.
Par exemple: (8 de pique, 8 de cœur, 8 de trèfle) (une tierce)

 

(as de carreau, as de pique, as de cœur, as de trèfle) (un carré)

 

Il et important à noter qu'un brelan ne peut jamais contenir deux cartes de la même couleur.
Par exemple: (8 de trèfle, 8 de cœur et 8 de trèfle)



   Tierce irrégulière ! 
 
Le déroulement du jeu

Le jeu se joue à gauche ou à droite. Possibilité de sélectionner la direction du jeu dans "paramétrages". Le joueur suivant le donneur recevra 15, les autres joueurs 14 cartes. Le reste va être posé au milieu de table et constituera le talon pour tirer les cartes pendant chaque tour.
La carte rejetée peut être utilisée de deux façons différentes. Pendant le premier tour, elle peut être échangée par chaque joueur contre une carte de leur choix. Elle peut également être prise pour faire rami. Le joueur possédant 15 cartes va commencer le jeu. Il pose une carte (neutre) au milieu de la table pour constituer la pile des cartes rejetées. Le joueur suivant peut choisir entre deux possibilités:
1. il tire une carte (du talon),
2. il ramasse la carte jetée.
Durant le premier tour, tous les joueurs peuvent ramasser la carte jetée par le joueur précédent. Par la suite, il faut étaler sur la table des combinaisons régulières dont la valeur atteint au minimum 40 points (la valeur de la carte ramassée y comprise) pour pouvoir ramasser les cartes jetées. La carte rejetée peut également être ramassée si le joueur en question a déjà étalé ses combinaisons sur la table. Un joueur peut ramasser la carte jetée pour qu'il puisse compléter les combinaisons déjà exposées sur la table par soi-même ou par les autres joueurs. La carte ainsi ramassée doit être exposée sur la table.
Une carte rejetée peut être ramassée sous les conditions suivantes: - la valeur de la carte jetée plus la valeur des cartes en mains avec lesquelles cette première constituera une combinaison doivent atteindre le minimum à poser. Si le minimum a déjà été étalé sur la table par le joueur en question, la carte ramassée peut être utilisée pour former des combinaisons régulières avec les cartes que le joueur a en mains. On peut étaler ses combinaison progressivement ou d'un seul coup (faire rami). Les joueurs doivent d'abord tirer une carte, puis étaler leurs combinaisons sur la table (s'ils désirent), puis ils doivent jeter une carte. 
Quand un joueur fait rami, il n'est pas tenu de poser le minimum fixé!
Parfois la valeur totale des 14 cartes en mains ne donne pas 40 points. Quand il fait rami, le joueur a la possibilité de prendre un Joker sur la table selon les règles. Il peut utiliser ce Joker pour former (et étaler) des combinaisons.

L'ajout

Dans le rami, le fait de compléter les combinaisons étalées sur la table, s'appelle un ajout. Chaque joueur a le droit d'ajouter des cartes à celles exposées sur la table sous conditions qu'il ait déjà étalé des cartes dont la valeur atteint le minimum à poser ou qu'il fasse rami. La carte ramassée ne peut pas être ajoutée seule aux combinaisons exposées sur la table. Il faut donc toujours y ajouter une carte de son jeu avant de compléter les combinaisons. On peut ramasser la carte également, si on a son pair en mains. Les combinaisons exposées peuvent être complétées de plusieurs cartes à la fois.

Les Jokers étalés peuvent également être pris sous les conditions suivantes: le joueur ajoute à la séquence la carte que le Joker remplace.
Par exemple: (cœur 7, cœur 8, Joker, cœur 10)

 

Si le joueur pose le 9 de cœur, il peut prendre le Joker qu'il doit poser sur la table. Si le Joker figure dans un brelan et remplace deux cartes de même niveau , mais de différente couleur, il ne peut être pris que si le joueur expose les deux cartes manquantes.
Par exemple: (6 de trèfle, Joker, 6 de cœur)

 

Joker = (6 de pique, 6 de carreau)

Le jeu se termine quand un des joueurs s'est débarrassé de toutes ses cartes (en exposant des combinaisons régulières sur la table) et a jeté une carte sur la pile.
 

Rami 50

Cartes

104 cartes (2×52) Joueurs: 2-4 personnes
Le Rami 50 se joue avec 2 jeux de cartes.

L'objectif du jeu:

Etaler les cartes sur la table en utilisant des combinaisons régulières. Il faut toujours garder une carte pour pouvoir la jeter avant de quitter la partie. On peut quitter la partie de deux manières différentes: on étale ses cartes progressivement, dans plusieurs tours, et on jette la dernière carte (donc, on finit la partie). Ou bien on peut étaler tout son jeu d'un coup (faire rami) et finir la partie. Dans les deux cas, le joueur peut ajouter des cartes aux cartes déjà étalées par soi-même ou par les autres joueurs sur la table.

La valeur des cartes:

La valeur d'une carte est déterminée par sa valeur nominale. Les valets, dames et rois valent 10 points chacun. Le Joker prend la valeur de la carte qu'il remplace. Resté en mains, il vaut 20 points. L'as vaut toujours 11 points.

Les deux types de combinaisons régulières sont les suivants:

1. une séquence est la suite d'au moins trois cartes consécutives de la même couleur.
Par exemple: (4, 5, 6 de pique) ou (9, 10, valet, dame et roi de cœur)

Il n'y a pas de possibilité de modifier les combinaisons étalées, une fois avoir jeté une carte. L'as peut être utilisé des façons suivantes: dame, roi, as ou as, deux, trois.

Ainsi, il peut être la carte la plus faible, ou la plus forte dans une séquence. Cependant, il ne peut prendre qu'une place dans la même série. Par conséquent, la série suivante: roi, as, deux, trois serait une combinaison irrégulière.

   Tierce irrégulière !

2. un brelan est la réunion de trois cartes au moins, de même niveau, mais de couleur différente.
Par exemple: (8 de pique, 8 de cœur, 8 de trèfle) (une tierce)

(as de carreau, as de pique, as de cœur, as de trèfle) (un carré)

Il et important à noter qu'un brelan ne peut jamais contenir deux cartes de la même couleur.
Par exemple: (8 de trèfle, 8 de cœur et 8 de trèfle)

 

     Tierce irrégulière !

Le déroulement du jeu

Le jeu se joue à gauche ou à droite. Possibilité de sélectionner la direction du jeu dans "paramétrages". Le joueur suivant le donneur recevra 15, les autres joueurs 14 cartes. Le reste va être posé au milieu de table et constituera le talon pour tirer les cartes pendant chaque tour.
La carte rejetée peut être utilisée de deux façons différentes. Pendant le premier tour, elle peut être échangée par chaque joueur contre une carte de leur choix. Elle peut également être prise pour faire rami. Le joueur possédant 15 cartes va commencer le jeu. Il pose une carte (neutre) au milieu de la table pour constituer la pile des cartes rejetées. Le joueur suivant peut choisir entre deux possibilités:
1. il tire une carte (du talon),
2. il ramasse la carte jetée.
Durant le premier tour, tous les joueurs peuvent ramasser la carte jetée par le joueur précédent. Par la suite, il faut étaler sur la table des combinaisons régulières dont la valeur atteint au minimum 50 points (la valeur de la carte ramassée y comprise) pour pouvoir ramasser les cartes jetées. La carte rejetée peut également être ramassée si le joueur en question a déjà étalé ses combinaisons sur la table. Un joueur peut ramasser la carte jetée pour qu'il puisse compléter les combinaisons déjà exposées sur la table par soi-même ou par les autres joueurs. La carte ainsi ramassée doit être exposée sur la table.
Une carte rejetée peut être ramassée sous les conditions suivantes: - la valeur de la carte jetée plus la valeur des cartes en mains avec lesquelles cette première constituera une combinaison doivent atteindre le minimum à poser. Si le minimum a déjà été étalé sur la table par le joueur en question, la carte ramassée peut être utilisée pour former des combinaisons régulières avec les cartes que le joueur a en mains. On peut étaler ses combinaison progressivement ou d'un seul coup (faire rami). Les joueurs doivent d'abord tirer une carte, puis étaler leurs combinaisons sur la table (s'ils désirent), puis ils doivent jeter une carte.
Quand un joueur fait rami, il n'est pas tenu de poser le minimum fixé! Parfois la valeur totale des 14 cartes en mains ne donne pas 50 points. Quand il fait rami, le joueur a la possibilité de prendre un Joker sur la table selon les règles. Il peut utiliser ce Joker pour former (et étaler) des combinaisons.

L'ajout

Dans le rami, le fait de compléter les combinaisons étalées sur la table, s'appelle un ajout. Chaque joueur a le droit d'ajouter des cartes à celles exposées sur la table sous conditions qu'il ait déjà étalé des cartes dont la valeur atteint le minimum à poser ou qu'il fasse rami. La carte ramassée ne peut pas être ajoutée seule aux combinaisons exposées sur la table. Il faut donc toujours y ajouter une carte de son jeu avant de compléter les combinaisons. On peut ramasser la carte également, si on a son pair en mains. Les combinaisons exposées peuvent être complétées de plusieurs cartes à la fois.

Le jeu se termine quand un des joueurs s'est débarrassé de toutes ses cartes (en exposant des combinaisons régulières sur la table) et a jeté une carte sur la pile.
 

Rami 51

Cartes

104 cartes (2×52) + 2 Jokers. Joueurs: 2-4 personnes
Le Rami 51 se joue avec 2 jeux de cartes.

L'objectif du jeu:

Etaler les cartes sur la table en utilisant des combinaisons régulières. Il faut toujours garder une carte pour pouvoir la jeter avant de quitter la partie. On peut quitter la partie de deux manières différentes: on étale ses cartes progressivement, dans plusierurs tours, et on jette la dernière carte (donc, on finit la partie). Ou bien on peut étaler tout son jeu d'un coup (faire rami) et finir la partie. Dans les deux cas, le joueur peut ajouter des cartes aux cartes déjà étalées par soi-même ou par les autres joueurs sur la table.

La valeur des cartes:

La valeur d'une carte est déterminée par sa valeur nominale. Les valets, dames et rois valent 10 points chacun. Le Joker prend la valeur de la carte qu'il remplace. Resté en mains, il vaut 20 points. L'as vaut toujours 11 points.

Les deux types de combinaisons régulières sont les suivants:

1. une séquence est la suite d'au moins trois cartes consécutives de la même couleur.
Par exemple: (4, 5, 6 de pique) ou (9, 10, valet, dame et roi de cœur)

Il n'y a pas de possibilité de modifier les combinaisons étalées, une fois avoir jeté une carte. L'as peut être utilisé des façons suivantes: dame, roi, as ou as, deux, trois.

 

Ainsi, il peut être la carte la plus faible, ou la plus forte dans une séquence. Cependant, il ne peut prendre qu'une place dans la même série. Par conséquent, la série suivante: roi, as, deux, trois serait une combinaison irrégulière.

 

    Tierce irrégulière !

Par contre, les séries peuvent contenir deux Jokers.
Par exemple: (Joker, as de cœur, Joker) ou (6 de pique, Joker, Joker, 9 de pique)

2. un brelan est la réunion de trois cartes au moins, de même niveau, mais de couleur différente.
Par exemple: (8 de pique, 8 de cœur, 8 de trèfle) (une tierce)

(as de carreau, as de pique, as de cœur, as de trèfle) (un carré)

Il et important à noter qu'un brelan ne peut jamais contenir deux cartes de la même couleur.
Par exemple: (8 de trèfle, 8 de cœur et 8 de trèfle)



     Tierce irrégulière !

Le déroulement du jeu

Le jeu se joue à gauche ou à droite. Possibilité de sélectionner la direction du jeu dans "paramétrages". Le joueur suivant le donneur recevra 15, les autres joueurs 14 cartes. Le reste va être posé au milieu de table et constituera le talon pour tirer les cartes pendant chaque tour.
La carte rejetée peut être utilisée de deux façons différentes. Pendant le premier tour, elle peut être échangée par chaque joueur contre une carte de leur choix. Elle peut également être prise pour faire rami. Le joueur possédant 15 cartes va commencer le jeu. Il pose une carte (neutre) au milieu de la table pour constituer la pile des cartes rejetées. Le joueur suivant peut choisir entre deux possibilités:
1. il tire une carte (du talon),
2. il ramasse la carte jetée.
Tous les joueurs peuvent ramasser la carte jetée par le joueur précédent sans engagement. On peut étaler les combinaison progressivement ou d'un seul coup (faire rami). Les joueurs doivent d'abord tirer une carte, puis étaler leurs combinaisons sur la table (s'ils désirent), puis ils doivent jeter une carte. 
Quand un joueur fait rami, il n'est pas tenu de poser le minimum fixé!
Parfois la valeur totale des 14 cartes en mains ne donne pas 51 points. Quand il fait rami, le joueur a la possibilité de prendre un Joker sur la table selon les règles. Il peut utiliser ce Joker pour former (et étaler) des combinaisons.

L'ajout

Dans le rami, le fait de compléter les combinaisons étalées sur la table, s'appelle un ajout. Chaque joueur a le droit d'ajouter des cartes à celles exposées sur la table sous conditions qu'il ait déjà étalé des cartes dont la valeur atteint le minimum à poser ou qu'il fasse rami. La carte ramassée ne peut pas être ajoutée seule aux combinaisons exposées sur la table. Il faut donc toujours y ajouter une carte de son jeu avant de compléter les combinaisons. On peut ramasser la carte également, si on a son pair en mains. Les combinaisons exposées peuvent être complétées de plusieurs cartes à la fois.

Les Jokers étalés peuvent également être pris sous les conditions suivantes: le joueur ajoute à la séquence la carte que le Joker remplace.
Par exemple: (cœur 7, cœur 8, Joker, cœur 10)

Si le joueur pose le 9 de cœur, il peut prendre le Joker qu'il doit poser sur la table. Si le Joker figure dans un brelan et remplace deux cartes de même niveau , mais de différente couleur, il ne peut être pris que si le joueur expose les deux cartes manquantes.
Par exemple: (6 de trèfle, Joker, 6 de cœur)

 

Joker = (6 de pique, 6 de carreau)

Le jeu se termine quand un des joueurs s'est débarrassé de toutes ses cartes (en exposant des combinaisons régulières sur la table) et a jeté une carte sur la pile.
 

Manie de Joker 51

Cartes

104 cartes (2×52) + 1 Joker par joueur Joueurs: 2-4 personnes
Ce jeu se joue avec 2 jeux de cartes.

L'objectif du jeu:

Etaler les cartes sur la table en utilisant des combinaisons régulières. Il faut toujours garder une carte pour pouvoir la jeter avant de quitter la partie. On peut quitter la partie de deux manières différentes: on étale ses cartes progressivement, dans plusieurs tours, et on jette la dernière carte (donc, on finit la partie). Ou bien on peut étaler tout son jeu d'un coup (faire rami) et finir la partie. Dans les deux cas, le joueur peut ajouter des cartes aux cartes déjà étalées par soi-même ou par les autres joueurs sur la table.

La valeur des cartes:

La valeur d'une carte est déterminée par sa valeur nominale. Les valets, dames et rois valent 10 points chacun. Le Joker prend la valeur de la carte qu'il remplace. Resté en mains, il vaut 20 points. L'as vaut toujours 11 points.

Les deux types de combinaisons régulières sont les suivants:

1. une séquence est la suite d'au moins trois cartes consécutives de la même couleur.
Par exemple: (4, 5, 6 de pique) ou (9, 10, valet, dame et roi de cœur)

Il n'y a pas de possibilité de modifier les combinaisons étalées, une fois avoir jeté une carte. L'as peut être utilisé des façons suivantes: dame, roi, as ou as, deux, trois.

Ainsi, il peut être la carte la plus faible, ou la plus forte dans une séquence. Cependant, il ne peut prendre qu'une place dans la même série. Par conséquent, la série suivante: roi, as, deux, trois serait une combinaison irrégulière.

   Tierce irrégulière !

Par contre, les séries peuvent contenir deux Jokers.
Par exemple: (Joker, as de cœur, Joker) ou (6 de pique, Joker, Joker, 9 de pique)

2. un brelan est la réunion de trois cartes au moins, de même niveau, mais de couleur différente.
Par exemple: (8 de pique, 8 de cœur, 8 de trèfle) (une tierce)



(as de carreau, as de pique, as de cœur, as de trèfle) (un carré)



Il et important à noter qu'un brelan ne peut jamais contenir deux cartes de la même couleur.
Par exemple: (8 de trèfle, 8 de cœur et 8 de trèfle)



  Tierce irrégulière !

Le déroulement du jeu

Le jeu se joue à gauche ou à droite. Possibilité de sélectionner la direction du jeu dans "paramétrages". Le joueur suivant le donneur recevra 15, les autres joueurs 14 cartes.Il est important de savoir que, dans ce jeu, il y a obligatoirement un Joker parmi les cartes distribuées par le donneur. Le reste va être posé au milieu de table et constituera le talon pour tirer les cartes pendant chaque tour.
La carte rejetée peut être utilisée de deux façons différentes. Pendant le premier tour, elle peut être échangée par chaque joueur contre une carte de leur choix. Elle peut également être prise pour faire rami. Le joueur possédant 15 cartes va commencer le jeu. Il pose une carte (neutre) au milieu de la table pour constituer la pile des cartes rejetées. Le joueur suivant peut choisir entre deux possibilités:
1. il tire une carte (du talon),
2. il ramasse la carte jetée.
Durant le premier tour, tous les joueurs peuvent ramasser la carte jetée par le joueur précédent. Par la suite, il faut étaler sur la table des combinaisons régulières dont la valeur atteint au minimum 51 points (la valeur de la carte ramassée y comprise) pour pouvoir ramasser les cartes jetées. La carte rejetée peut également être ramassée si le joueur en question a déjà étalé ses combinaisons sur la table. Un joueur peut ramasser la carte jetée pour qu'il puisse compléter les combinaisons déjà exposées sur la table par soi-même ou par les autres joueurs. La carte ainsi ramassée doit être exposée sur la table.
Une carte rejetée peut être ramassée sous les conditions suivantes: - la valeur de la carte jetée plus la valeur des cartes en mains avec lesquelles cette première constituera une combinaison doivent atteindre le minimum à poser. Si le minimum a déjà été étalé sur la table par le joueur en question, la carte ramassée peut être utilisée pour former des combinaisons régulières avec les cartes que le joueur a en mains. On peut étaler ses combinaison progressivement ou d'un seul coup (faire rami). Les joueurs doivent d'abord tirer une carte, puis étaler leurs combinaisons sur la table (s'ils désirent), puis ils doivent jeter une carte.
Quand un joueur fait rami, il n'est pas tenu de poser le minimum fixé!
Parfois la valeur totale des 14 cartes en mains ne donne pas 51 points. Quand il fait rami, le joueur a la possibilité de prendre un Joker sur la table selon les règles. Il peut utiliser ce Joker pour former (et étaler) des combinaisons.

L'ajout

Dans le rami, le fait de compléter les combinaisons étalées sur la table, s'appelle un ajout. Chaque joueur a le droit d'ajouter des cartes à celles exposées sur la table sous conditions qu'il ait déjà étalé des cartes dont la valeur atteint le minimum à poser ou qu'il fasse rami. La carte ramassée ne peut pas être ajoutée seule aux combinaisons exposées sur la table. Il faut donc toujours y ajouter une carte de son jeu avant de compléter les combinaisons. On peut ramasser la carte également, si on a son pair en mains. Les combinaisons exposées peuvent être complétées de plusieurs cartes à la fois.

Les Jokers étalés peuvent également être pris sous les conditions suivantes: le joueur ajoute à la séquence la carte que le Joker remplace.
Par exemple: (cœur 7, cœur 8, Joker, cœur 10)

Si le joueur pose le 9 de cœur, il peut prendre le Joker qu'il doit poser sur la table. Si le Joker figure dans un brelan et remplace deux cartes de même niveau , mais de différente couleur, il ne peut être pris que si le joueur expose les deux cartes manquantes.
Par exemple: (6 de trèfle, Joker, 6 de cœur)

Joker = (6 de pique, 6 de carreau)

Le jeu se termine quand un des joueurs s'est débarrassé de toutes ses cartes (en exposant des combinaisons régulières sur la table) et a jeté une carte sur la pile.

Règles du jeu